PortailFondationDTRExpo / Shop EnglishFrançaisDeutsch

Digger et le déminage

Les victimes des mines

Mozambique

Mozambique

Mozambique

Mozambique

Tchad

Education

Une école doit être bâtie sur un terrain actuellement miné. Les travaux de construction ont débuté avant que le déminage soit effectué. Durant la saison sèche, une partie des mines enfouies sont inopérantes à cause de la dureté du sol. Dès le retour de la saison des pluies, les mines se réactivent. Pour éviter les accidents, un déminage d’urgence a commencé sur ce site.

Gentien Piaget, Digger, Angola

Alimentation

C’est quand j’habitais là-bas que j’ai eu mon accident. En voulant aller cueillir des fruits dans la forêt, j’ai marché sur une mine et ai perdu ma jambe.

Stéphane Malak, rapporté par IRIN, Sénégal

Economie

ADRA (Action pour le Développement Rural et de l'Environnement) veut mettre sur pied un programme de culture d’oranges et de mangues. Il est prévu qu’une petite entreprise puisse produire des jus issus de ces fruits. Le seul frein au démarrage de ce projet : la présence de mines sur le site de la future construction.

Gentien Piaget, Digger, Angola

Enfants

Un garçon de treize ans a été tué et cinq autres ont été blessés dans la province de Luang Prabang. Ce qu’ils ont pris pour une boule de pétanque était en fait une bombe à fragmentation (appelée aussi « bombie ») qui contient des explosifs. Ces engins sont conçus pour tuer.

Rapporté par Vientiane Times, Lao RDP

La situation des mines dans le monde

Mines près d'un village, Bosnie

Village rendu inacessible

Champ de mines derrière une école

Les mines antichars sont aussi une menace pour les civils

Mines et autres résidus de guerre

Mines près d'un village

Mines près d'un village

Mines trouvées

Seul chemin praticable

Dans le monde, la population de plus de septante pays subit quotidiennement le fléau des mines. Les victimes directes, tuées ou mutilées, sont estimées entre 5'000 et 10'000, soit l’équivalent de quatre à cinq villages rasés chaque année !

Le nombre des victimes indirectes est plus difficile à évaluer. Elles se comptent en millions: personnes réfugiés, isolées ou privées de moyens d’existence.

Cette émission de la RTS explique en détail pourquoi et comment se fait-il que le nombre de victimes liées aux mines et aux pièges explosifs atteint aujourd'hui le niveau d'y il y a dix ans, malgré les progrès accomplis dans le domaine : https://www.rts.ch/info/monde/8503034-les-mines-artisanales-de-l-ei-et-des-guerillas-se-font-plus-meurtrieres.html

Video

Le déminage manuel

Déminage manuel (1) avec détecteur de metal (2) avec sonde (3) en dégagement

Par manque de rentabilité et de visibilité, les méthodes de déminage humanitaire ont peu évolué depuis des décennies. L’essentiel du travail repose encore toujours sur l’engagement d’hommes et de femmes qui déminent manuellement à l’aide d’une tige et d’un sécateur. La progression est lente et dangereuse.

Dans un tel contexte, le développement de moyens d’assistance mécanique abordables revêt une importance capitale. Les machines sont de précieux instruments qui permettent de minimiser les risques et de raccourcir la durée des opérations de manière spectaculaire.

Contrairement aux idées reçues, l’engagement d’une machine de déminage fait radicalement chuter le coût du m² déminé.

Une arme contre les mines

Tavannes

Mozambique

Tchad

Test d'explosion

Bosnie

Mozambique

Sénégal

Sénégal

Usine de Tavannes

La réponse proposée par Digger à la problématique des mines s’est concrétisée sous la forme d’un engin blindé résistant aux explosions tout en étant assez léger pour être transporté dans des régions où les voies de communications sont très éloignées des standards occidentaux.

Pour garantir une sécurité totale à l’opérateur, qui reste à bonne distance de la zone dangereuse, le véhicule est télécommandé. Il est muni d’un dispositif qui va défricher la végétation la plus dense et broyer le sol jusqu’à une profondeur de 25 cm. Cette opération neutralise les mines tout en préparant le terrain à un contrôle post-machine dans les meilleures conditions. C’est cette dernière étape qui permettra de déclarer la zone définitivement sécurisée selon les normes drastiques du déminage humanitaire en vigueur.

Vingt ans de résultats convaincants

Mozambique

Impact d'une D-3 sur le rendement au Sénégal (source CNAMS)

Avec une expérience dans plus de dix pays d’Afrique et dans les Balkans, les chiffres parlent d’eux-mêmes: une machine avec une équipe de dix personnes (démineurs, mécaniciens, chauffeurs, cuisiniers et corps médical) a une activité équivalant à celle d’une équipe de 200 à 300 démineurs manuels avec leur encadrement.

Si l’on sait qu’un démineur manuel est payé en moyenne $ 250 par mois, cela porte le coût annuel du déminage à plus de $ 750'000 !

En réalité, bien qu’elle représente un investissement de départ important, la machine fait chuter le prix du m² déminé.

A titre d’exemple, après 18 mois d’utilisation d’une DIGGER D-3, Handicap International au Sénégal a vu le prix du m² déminé divisé par 10. Avec en prime l’assurance du risque zéro pour ses démineurs !