PortailFondationDTRExpo / Shop EnglishFrançaisDeutsch

News

Janvier 2017: La Fondation Digger en lice pour un prix de 1 million de dollars

Photo/Fondation Digger

Le projet DOME de la Fondation Digger a été sélectionné pour la finale du prestigieux concours Robotics Awards for Good qui se tiendra à Dubaï en février et verra se confronter 10 équipes internationales pour un prix de 1 million de dollars.

Le déminage est une tâche cruciale pour les organisations internationales telles que l’ONU, qui considère le problème de la pollution par les explosifs comme une priorité humanitaire. En Irak ou en Syrie, de nombreuses villes ont été le théâtre d’affrontements armés et ont été partiellement ou totalement détruites. Le travail de reconstruction, d’une ampleur inédite, est fortement ralenti par la présence d’engins piégés et autres résidus explosifs de guerre. D’après l’ONU, des décennies seront nécessaires pour nettoyer la Syrie des restes explosifs allant des simples grenades à main aux engins explosifs improvisés et autres bombes aériennes de plusieurs centaines de kilogrammes. En milieu urbain, actuellement, les démineurs travaillent essentiellement à la main, un travail non seulement dangereux mais aussi particulièrement lent et onéreux.

Depuis 1998, la Fondation Digger a mené à bien et soutenu avec succès des missions de déminage à travers plusieurs pays, comme en Bosnie, au Mozambique, au Sénégal ou encore, en 2016, en Angola. L’outil principal de la Fondation en milieu rural est la DIGGER D-250, un véhicule blindé et télécommandé de 12 tonnes capable de détruire les mines en creusant jusqu’à une profondeur de 20 centimètres. La Fondation Digger, une organisation à but non lucratif basée en Suisse et spécialisée dans les technologies de déminage humanitaire, veut  pallier le déficit actuel dans le déminage en zone urbaine grâce au projet DOME (Digger Operating and Management Environment).

Basé sur presque 20 ans d’expérience de terrain, le projet allie robotique, systèmes bioniques et pragmatisme afin de proposer une solution efficace et économique à cette nouvelle réalité des opérations de déminage en milieu urbain. Le concept DOME de la Fondation Digger apporte une solution à deux problèmes distincts que sont la localisation des explosifs sous les décombres et leur déminage effectif. En premier lieu, des chiens démineurs doté d’un harnais spécifique appelé SMART, seront déployés sur la zone. Ce harnais, développé en collaboration avec le Centre de Genève du déminage humanitaire et avec le soutien de la Fondation du Monde Sans Mines, intègre puce GPS, caméra et haut-parleur dans un même boitier. Grâce à l’odorat de ces chiens spécialement dressés et ainsi équipés, la présence d’explosifs sur la zone sera balisée. Le déminage effectif commencera avec le déblaiement des décombres et le déplacement de l’engin explosif vers une zone dégagée, afin que la destruction puisse avoir lieu en toute sécurité. Cette étape, au cours de laquelle une explosion peut survenir à chaque instant, requiert un engin mécanisé qui soit disponible rapidement sur la zone. La solution proposée par DOME est d’utiliser des engins de chantier qui auront été modifiés pour être opérables à distance à l’aide d’un système de caméra, de commandes et d’un casque de réalité virtuelle. Ainsi, dans le cas d’une explosion, même puissante, aucune vie humaine n’est mise en danger et l’engin peut être aisément remplacé.

 La démonstration du système DOME aura lieu à Dubaï le 17 février 2017 avec à la clé, pour le vainqueur de la compétition, un prix de 1 million de dollars.

Le système vidéo sans fil du système DOME a été gracieusement fourni par notre sponsor Amimon.

Site du concours Robotics for Good

Vidéo de présentation

Novembre 2016 : Remise des clés d'une excavatrice Caterpillar

Photo/Fondation Digger

C’est par un temps ensoleillé et devant quelques journalistes que la remise officielle des clés de l’excavatrice Caterpillar a eu lieu le 1er novembre à Tavannes. Après avoir brièvement mentionné les différences de taille entre la Fondation Digger et son entreprise, le représentant de Caterpillar a surtout rappelé les objectifs communs : s’appuyer sur une passion afin de fabriquer les meilleures machines du marché pour leurs clients.

Après avoir exprimé sa reconnaissance au nom de la Fondation et soulignant l’impact qu’aura la pelleteuse pour la population affectée par les explosifs, Frédéric Guerne a reçu les clés du futur prototype pour le projet SCRAPER.

Octobre 2016 : livraison d’une D-250 et formation en Angola

Photo: Fondation Digger

Notre partenaire en Angola, l’ONG The HALO Trust, a accusé réception de leur nouvelle machine de déminage DIGGER D-250 en septembre. Un collaborateur de Digger DTR s’est alors rendu sur place en octobre pour y dispenser une première formation au fonctionnement et au maniement de la machine.

Le déminage effectif de la province de Huambo avec la D-250 commencera dès le début de l’année 2017.

Juillet 2016: Digger et le Conseil Fédéral à St-Imier

KEYSTONE/Lukas Lehmann

De gauche à droite: Conseiller Fédéral Alain Berset, Conseillère Fédérale Simonetta Sommaruga, Conseillère Fédérale Doris Leuthard, Conseiller Fédéral Johann Schneider-Ammann,  Conseiller Fédéral Ueli Maurer, Conseiller Fédéral Didier Burkhalter, Conseiller Fédéral Guy Parmelin, Chancelier Walter Thurnherr 

La Fondation Digger, représentée par son directeur Frédéric Guerne, son chef de production ainsi qu’un civiliste, a eu la chance de présenter ses activités au Conseil Fédéral in corpore lors de la traditionnelle course d’école du gouvernement le jeudi 7 juillet 2016.

Présents sur le nouveau parc technologique de St-Imier, c’est non seulement la D-250 de 12 tonnes que les conseillers fédéraux ont pu découvrir ce jour-là, mais aussi un chien de berger belge dressé et équipé du harnais GPS SMART fabriqué par Digger. Tous ont prêté une oreille attentive à la problématique du déminage humanitaire pendant les explications du M. Guerne. Par chance, la D-250 se trouvait encore en Suisse: si l'événement avait eu lieu ne serait-ce qu'une semaine plus tard, la machine aurait déjà été en route pour l'Angola.

La Fondation Digger est particulièrement fière d’avoir pu représenter, au côté d’autres organisations, le dynamisme et la créativité des entreprises de la région et d’avoir pu expliquer la complexité du déminage humanitaire aux plus hautes autorités du pays. 

Juin 2016: Une D-250 pour l’Angola

De gauche à droite: Frédéric Guerne (Fondateur et Directeur général de Digger), Gentien Piaget (Digger, Vice-directeur et Responsable opérations), Calvin Ruysen (Directeur régional de HALO Trust pour le Sud de l'Afrique), Dennis Hadrick (départment d'Etat américain), Thomas Dalla Piazza (Digger, Responsable R&D) Lucas Bonadei (Secrétaire général du Conseil du Jura bernois)

Le nouvel engagement de Digger 

L’Angola souffre du lourd héritage d’une guerre civile qui a duré de son indépendance en 1975 jusqu’en 2002. Encore aujourd’hui, environ 129 km2 sont paralysés à cause de la présence avérée de mines, et 356 km2 sont suspectés d’en contenir, et cela malgré que les actions de déminage aient commencé en 1994 déjà. Pourtant, l’exemple du Mozambique qui était, il y a peu, dans une situation similaire, ouvre une voie plus qu’encourageante, puisque le pays a été déclaré libre de mines l’année passée. Une  machine Digger avait d’ailleurs contribué aux activités de déminage.

L’objectif en Angola est de libérer l’ensemble du territoire d’ici 2025. Pour ce faire, l’une des ONG majeures de déminage qui travaille en l’Angola, The HALO Trust, a décidé d'acquérir une D-250 pour accélérer la vitesse de travail !

C’est au début du mois d’avril que la rencontre décisive s’est déroulée. Nous avons alors accueilli un représentant de HALO Trust,  un représentant du Département d’Etat américain (Office for Weapons Removal and Abatement PM/WRA) et du Conseil du Jura bernois. Nos invités ont pu eux-mêmes s’essayer à opérer la D-250 et éprouver la facilité avec laquelle elle est manœuvrée.

Avec HALO Trust, nous avons trouvé un partenaire ouvert au déminage mécanisé et motivé par la collaboration avec notre équipe. Mais la rencontre a surtout permis de rallier deux bailleurs de fonds à ce projet, le Département d’Etat américain et le Canton de Berne. Comme toujours, le financement des projets est le point sensible. De plus, les fonds attribués au déminage de l’Angola ont dernièrement décliné de façon généralisée. C’est pourquoi le soutien de ces deux institutions est capital.

Les acteurs suisses sont bien représentés dans la lutte contre les mines en Angola. Outre Digger DTR et le Canton de Berne, la Direction du développement et de la coopération (DDC) joue un rôle important non seulement financier mais aussi de soutien politique. Le Centre international de déminage humanitaire de Genève (GICHD) apporte, quant à lui, un support pour mettre en œuvre une nouvelle technologie pour une meilleure planification du travail.

Le premier objectif fixé pour notre machine est la libération de la province de Huambo. Sa capitale, portant le même nom, est la deuxième ville du pays et la province totalise environ 2 millions d’habitants (15 % de la population totale de l’Angola). Malgré qu’HALO Trust ait déjà nettoyé 261 champs de mines, on y trouve encore 37 sites où la présence de mines a été confirmée. Grâce au travail de notre engin, il devrait être possible de respecter le délai fixé de deux ans et demi pour les assainir.

Libérer cette province de la présence de mines lancerait un signal fort. Huambo serait alors la première province angolaise à être déclarée libre de mines. Cela marquerait aussi la volonté de libérer les zones rurales, et non plus uniquement les infrastructures et les zones urbaines. La restitution de terrains en zones rurales aura un double impact positif : sécuritaire et économique. En effet, d’éviter toute victime humaine supplémentaire, en libérant ces terres aux sols riches, la province d’Huambo pourra redevenir le grenier de l’Angola. Les 230 hectares retournés serviront au développement économique des populations rurales et à la diversification de l’économie du pays. Le potentiel de développement est là, il faut simplement lui donner la place nécessaire.

Evidemment, libérer une seule province est n’est pas suffisant !  C’est pourquoi nous nous joignons à Halo Trust qui lance un appel à la communauté internationale pour assurer le financement nécessaire pour que l’Angola puisse effectivement être déclaré libre de mine d’ici 2025. 

Projection de Nettoyeurs de Guerre aux Cinémas du Grütli à Genève

Le documentaire Nettoyeurs de Guerre d'Orane Burri sera projeté aux Cinémas du Grütli à Genève. Rendez-vous mardi 17 mai 2016 à 19h00 !

La séance sera suivie d’un moment de discussion. Le public pourra alors profiter de la présence de la réalisatrice Orane Burri, de Frédéric Guerne, directeur de la Fondation Digger, de Kjersti Tokle Fjellhaug, directrice d'APOPO et de Gérard Perroulaz, de la Délégation Genève Ville Solidaire. Pour un aperçu, le teaser ici...

Fondation des Cinémas du Grütli
rue du Général-Dufour 16
1204 Genève

Tél.: +41 (0) 22 320 78 78

4 avril 2016 - Journée internationale de sensibilisation au problème des mines

Ce lundi 4 avril, pour marquer la Journée internationale de la sensibilisation au problème des mines, DIGGER participera à deux événements ! Le premier se déroulera sur la Waisenhausplatz à Berne, le second sur la Place des Nations, ainsi qu’à la Maison de la paix à Genève. Ils se placent sous le signe de la campagne de sensibilisation Together Against Mines. Voici les détails du programme de DIGGER, auquel vous êtes tous cordialement conviés. 

Les jeunes donnent l’impulsion à Berne : sur la Waisenhausplatz, une machine de déminage D-250 sera exposée et présentée jusqu’à 14h00. La Fondation Digger y a été invitée par le groupe de catéchumènes du Régiocaté Mennonite Jura – Jura Bernois et le Mouvement International de la Réconciliation (MIR Suisse). L’initiative de l’événement revient à ces jeunes qui, ayant visité l’Expo Digger et été touchés par le problème des mines, ont décidé d’interpeller la société et la Berne fédérale par leur action. Ils feront donc le déplacement à vélo depuis Tavannes (siège de DIGGER), pour arriver le 4 avril à 11h00 sur la Waisenhausplatz à Berne. Les cyclistes et notre équipe animeront ensuite la place pour faire découvrir le déminage mécanisé au public. La fin de la manifestation est prévue à 14h00. 

Une journée didactique à Genève, dédiée à la présentation de la lutte antimines : plusieures activités sont prévues pour présenter au public le danger que représentent les mines mais aussi les moyens de lutte. La Fondation Digger sera présente à l’invitation du Centre International de Déminage Humanitaire de Genève (GICHD). Sur la Place des Nations, à côté de la Broken Chair (symbole de lutte antimines), entre 10h00 et 18h00, DIGGER présentera son tout nouveau système SMART pour chien de déminage (cofinancé par le GICHD et Monde Sans Mines). Celui-ci est composé d’un GPS, d’un micro et d’une caméra et va permettre de révolutionner les techniques de travail des équipes de déminage canin. Il représente la pointe de l’évolution technologique en matière de lutte antimine mais aussi l’impulsion innovatrice qu’apporte DIGGER DTR. La suite des activités se déroulera à la Maison de la Paix dès 19h00, où le documentaire Nettoyeurs de Guerre d’Orane Burri sera projeté dans l’auditoire A2. 

Projeter le public dans les coulisses du déminage humanitaire : le documentaire Nettoyeurs de Guerre d’Orane Burri sera diffusé sur la RTS Deux à 21h35. Cette programmation, qui tardait à être annoncée, ne pouvait pas mieux tomber puisqu’elle viendra compléter et clôturer cette journée dédiée à la sensibilisation au problème des mines. Orane Burri, qui a suivi le travail de la Fondation Digger durant 3 ans, couvre tous ses aspects de la construction des machines au travail sur le terrain, en passant par les conférences de la Genève internationale et de la Berne fédérale. Le film donnera donc l’occasion au public de se glisser dans les coulisses du déminage, faisant ainsi écho à la campagne Together Against Mines qui est un appel à une plus grande visibilité auprès de la société. Si vous ne pouvez nous rejoindre ni à Berne, ni à Genève, profitez de nous retrouver à 21h35 dans « Le Doc » sur RTS Deux ! 

Nous remercions sincèrement nos partenaires de nous donner l’occasion de montrer notre travail et nous réjouissons de participer à ces différents événements. Nous souhaitons vivement que cette journée de sensibilisation donne une plus large visibilité au fléau que sont les mines, mais aussi qu’elle fasse connaître le formidable travail réalisé par les acteurs du déminage humanitaire présents en Suisse, et finalement qu’elle permette de renouveler le soutien moral et financier dont la lutte antimine a besoin.

Campagne de sensibilisation – Together Against Mines

Le Centre International de Déminage Humanitaire de Genève (GICHD) a lancé une campagne internationale de sensibilisation au problème des mines ! Cette campagne a pour but de rendre visible cette problématique, notamment auprès du grand public. Elle a aussi pour objectif de soutenir la lutte contre ce fléau de manière coordonnée, à travers l’engagement de la société civile, en rappelant aux donateurs institutionnels et privés l’importance à maintenir et à développer leur soutien envers l'action contre les mines.

L’idée est simple, c’est de diffuser une image et un message forts : un triangle rouge synonyme d’avertissement d’un danger et le message tous ensemble contre les mines pour mobiliser société civile, gouvernements, institutions, entreprises et ONG à agir ensemble dans l’action antimine.

L’action, elle aussi, est simple, prendre une photo avec le triangle rouge, écrire le #TogetherAgainstMines sur un morceau de papier, sur un mur ou sur la paume de sa main, et montrer son engagement en postant cette photo sur Instagram, Facebook ou Twitter. Le triangle pourra être téléchargé depuis le site internet togetheragainstmines.org, où toute l'activité relative au #TogetherAgainstMines pourra être suivie.

C’est à vous de faire entendre cette cause ! Et parfois, une photo suffit…

Cette campagne culminera le 4 avril – Journée internationale de la sensibilisation au problème des mines et de l’assistance à la lutte antimines, regroupant sous une même bannière plusieurs événements et acteurs promouvant le déminage ! Le programme de DIGGER vous sera communiqué très bientôt ! 

Projection de Nettoyeurs de Guerre au Centre de culture ABC à La Chaux-de-Fonds

Le documentaire Nettoyeurs de Guerre d'Orane Burri sera projeté au Centre de culture ABC à La Chaux-de-Fonds. Rendez-vous dimanche 13 mars 2016 à 18h15 !

La séance sera suivie d’un moment de discussion. Le public pourra alors profiter de la présence de la réalisatrice Orane Burri et de celle du directeur de la Fondation Digger, Frédéric Guerne.

Pour un aperçu, le teaser ici 

Centre de culture ABC
Rue du Coq 11
2300 La Chaux-de-Fonds 
Téléphone : +41 32 487 4 

Projection de Nettoyeurs de Guerre au Cinématographe à Tramelan

Le documentaire Nettoyeurs de Guerre d'Orane Burri sera projeté au Cinématographe à Tramelan. Rendez-vous mardi 16 février 2016 à 20h00 !

Le directeur de la Fondation Digger, Frédéric Guerne sera présent, avec une émotion toute particulière de voir ce film diffusé dans son lieu d'origine. La réalisatrice Orane Burri sera également présente. Ils seront évidemment ravis de répondre aux questions du public. 

Pour un aperçu, le teaser ici 

Le Cinématographe – Tramelan
Cinéma 1
2720 Tramelan 
Téléphone : +41 32 487 45 61 

Projection de Nettoyeurs de Guerre au Cinéma La Grange à Delémont

Le documentaire Nettoyeurs de Guerre d'Orane Burri sera projeté au Cinéma la Grange à Delémont. Rendez-vous le dimanche 17 janvier 2016 à 15h00 !

La séance sera suivie d’un moment de discussion. Le public pourra alors profiter de la présence de la réalisatrice Orane Burri, de Patrick Tresch et de celle du directeur de la Fondation Digger, Frédéric Guerne. Pour un aperçu, le teaser ici 

Nettoyeurs de Guerre sera également projeté au festival cinématographique Les Journées de Soleure.  


Cinéma la Grange
Case postale 2056
Tél. cinéma 032 422 11 29
Tél. bureau 032 422 70 94
2800 Delémont 2

info@cinelagrange.ch 

Projection en avant-première du documentaire Nettoyeurs de Guerre d'Orane Burri

Le cinéma Le Royal à Tavannes accueille la projection en avant-première du documentaire Nettoyeurs de Guerre, dimanche 29 novembre à 14h00 et lundi 30 novembre à 20h00. Venez découvrir comment notre Fondation intervient dans un contexte international si particulier. Le film sera présenté par Orane Burri (réalisatrice), Florence Adam (productrice) et Frédéric Guerne (directeur de la Fondation Digger).

Nettoyeurs de Guerre, le documentaire d’Orane Burri, produit par Les Productions JMH et coproduit par la RTS, sera projeté au cinéma Le Royal à Tavannes, dimanche 29 novembre à 14h00 et lundi 30 novembre à 20h00. Vous aurez donc l’occasion de découvrir en primeur le documentaire, bientôt diffusé par la RTS, qui dépeint la réalité dans laquelle la Fondation Digger évolue.

La réalisatrice a suivi les différents protagonistes de Digger durant trois ans, pour vous montrer les coulisses du travail de la fondation de déminage tavannoise, mais aussi la réalité du terrain. Le film saisit ainsi, autant les découragements que les espoirs, les déboires que les réussites de ces passionnés. Il nous livre une vision réaliste d’un contexte humanitaire pour le moins surprenant, parfois à la limite de l’absurde. Cet aperçu démontre, s'il le fallait encore, la résilience de Digger face à cet environnement si particulier et difficile.

Les séances seront suivies d’un moment de discussion. Le public pourra alors profiter de la présence de la réalisatrice Orane Burri, de la productrice Florence Adam et de celle du directeur de la Fondation Digger, Frédéric Guerne.

Soyez les bienvenus pour profiter de cette découverte inédite et partager un moment convivial. Les projections sont gratuites, gracieusement offertes par Les Productions JMH et le cinéma Le Royal. Il est néanmoins conseillé de réserver ses places.

Le teaser ici

Le Royal – Tavannes
Grand-Rue 28
2710 Tavannes
Téléphone : +41 32 481 43 29
http://www.cineroyal.ch/

Le Mozambique déclaré "libre de mines" !

Au Mozambique, en 2012, nous avions démarré  un projet en collaboration avec l'organisation APOPO. Avec l'aide de nombreux bailleurs, nous leur avons fourni une machine de déminage DIGGER D-3 avec son équipement et assuré les frais d'utilisation. APOPO a pu ainsi déminer plus efficacement tout en réduisant les risques d'accident.

Le 17 septembre 2015,  le Mozambique a atteint son objectif et le pays a été officiellement déclaré "libre de mines" !

La machine DIGGER D-3, utilisée de manière intensive et efficace par notre partenaire, a été un acteur important à ce magnifique succès.

Le Mozambique, un des pays le plus pauvre et très fortement miné, est le premier pays, dans ces conditions, à achever son déminage. Il s'agit probablement d'une des plus grande réussite dans la lutte contre les mines antipersonnel. Cette victoire est aussi à créditer aux nombreuses institutions qui ont soutenu ce projet ainsi qu'aux milliers de donateurs privés qui soutiennent notre Fondation de manière si régulière depuis tant d'années. 

Bravo à toutes celles et ceux qui ont participé à cette bataille, BRAVO le Mozambique !

Rappel d'un magnifique projet en cours!

L'aide humanitaire et le déminage chez Digger DTR

Le samedi 22 août, la journée de l’aide humanitaire, organisée par le PEV (Parti Evangélique) se déroulera sur le site de l’arsenal de Tavannes où notre fondation tient ses locaux. La Fondation Digger est l’une des invitées parmi les diverses organisations humanitaires qui présenteront un stand et différentes activités. Rejoignez-nous dès 14h00 et participez aux différentes animations ; Visite de l’Expo Digger, château gonflable et babyfoot géant pour les plus petits, musique et d’autres encore. Le verre de l’amitié sera offert dès 17h00.

DVD « Nettoyeurs de Guerre »

Découvrez dès aujourd'hui, « Nettoyeurs de Guerre ». Trois ans à nos côtés pour 55 minutes de réalité. Ce long métrage, réalisé par Orane Burri, documentariste neuchâteloise, se plonge dans l’univers du déminage au sein de notre organisation. On découvre alors les coulisses de ce milieu qui soulève parfois de fortes émotions et de grands moments de doutes. En moins d’une heure, vivez l’énergie et les épreuves que doivent surmonter les collaborateurs de la Fondation Digger. Prochainement diffusé sur la RTS, ce film se trouve d’ores et déjà dans notre boutique.

Au prix de 20 CHF, obtenez l'un des 20 DVD mis en vente!

Pour commander, accédez au shop.

Votez pour Digger sur www.soldesduck.ch !

Soldesduck souhaite apporter son aide aux associations. Pour se faire, l'entreprise propose aux visiteurs de leur site internet de voter pour leur oeuvre de bienfaisance préférée sous la rubrique  "Soutenez une association". Une fois les votes enregistrés et comptabilisés, l'argent est reversé proportionnellement aux votes entre les différentes oeuvres de charité. Prenez deux minutes et voter pour notre fondation! Nous vous remercions pour votre précieux soutien.

Cliquez ici pour ouvrir le lien et votez sous la rubrique "Soutenez une associaiton"

Paul Harris Fellow Award

Remise du Paul Harris Fellow Award à Frédéric Guerne par le Rotary Club de Neuchâtel le 14 avril 2015.

Les Rotary clubs peuvent reconnaître des individus en tant que Paul Harris Fellows. Ces lauréats sont des personnes qui répondent aux normes professionnelles et personnelles élevées fixées par Paul Harris. Cette reconnaissance n’est pas limitée aux Rotariens.

Le Paul Harris Fellow Award est le plus grand honneur qu'un club puisse attribuer à une personne. Le prix récompense l’action de «Servir d'abord» que cette personne a offerte à sa communauté, sa nation, voire au monde. Paul Harris est le fondateur du Rotary et ce programme de prix a été créé pour financer de nombreux programmes de la Fondation Rotary.

Mozambique, une nouvelle province déclarée libre

La Fondation Digger, basée à Tavannes dans le Jura bernois, est heureuse de pouvoir annoncer que ce mercredi 17 décembre la province de Tete au Mozambique est officiellement déclarée libre de mines par l'Institut National de Déminage (IND). 

Suite au combat pour l’indépendance et à la guerre civile, entre 1964 et 1992, le Mozambique compte parmi les pays les plus gravement touchés par les mines antipersonnel. Le déminage a déjà permis à des milliers d’agriculteurs de retrouver leurs champs et de reprendre la production alimentaire. 

En déclarant la province de Tete libre de mines, l'IND marque une nouvelle étape dans le processus de déminage de son pays, qui est en passe d'être terminé. Le Mozambique étant un des pays les plus pauvres du monde, c'est donc un exemple et un réel encouragement pour toute la communauté des pays affectés par ce fléau.

La Fondation Digger est d'autant plus enthousiaste par cette nouvelle qu'elle est un acteur de cette réussite, par l'engagement d'une des ses machine de déminage depuis 2012. Celle-ci a contribué au nettoyage de plusieurs centaines de milliers de mètres carrés. Ce projet a notamment été rendu possible grâce à l'aide de la Confédération suisse, plus précisément de la Direction du développement et de la coopération (DDC), qui a investi près d’un million de francs pour soutenir les démineurs de l’organisation APOPO, utilisateurs de la machine DIGGER D-3.

Le cadeau extraordinaire d’un horloger de St-Imier !

David Gagnebin, héritier de la marque G. Gagnebin & Cie, a décidé de soutenir notre Fondation en réalisant une édition limitée de 30 montres automatiques, gravées sur le fond du logo DIGGER DTR et numérotées de 1/30 à 30/30.

Accéder au shop

Vous pouvez aussi passer commande par email à l'adresse info@digger.ch ou par téléphone au numéro 032 481 11 02.

Plus d'informations

José Ramos-Horta, nouveau parrain Digger !

Prix Nobel de la Paix en 1996, José Ramos-Horta a été Président de la République démocratique du Timor-Leste (2007-2012) et Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Guinée-Bissau (2013-2014).

Plus d'informations

Patrick Aebischer, nouveau parrain Digger !

Patrick Aebischer est le président de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) depuis le 17 mars 2000. Il est également professeur en neurosciences et directeur du Laboratoire d’étude sur la neurodégénérescence au Brain Mind Institute de l'EPFL.

Plus d'informations

Communiqué de presse

Remise d’une machine de déminage DIGGER D-250 au vice-ministre de la défense de Bosnie-Herzégovine ; une action citoyenne aboutit pour venir en aide aux victimes des crues de ce printemps.

Frédéric Guerne, Directeur de la Fondation Digger, a eu la joie de remettre officiellement une DIGGER D-250, machine de déminage de dernière génération, aux mains du vice-ministre de la défense de Bosnie-Herzégovine, Živko Marjanac. Cette machine a été offerte principalement grâce au financement de plusieurs organismes de Suisse.

La Fondation Digger, basée à Tavannes dans le Jura-bernois, a été fondée dans un garage il y a 16 ans par quelques agriculteurs et ingénieurs. Depuis, elle est devenue un acteur majeur international dans la lutte mécanisée contre les mines. Soutenue par plusieurs milliers de citoyens de sa région (BEJUNE) et de toute la Suisse, elle est spécialisée dans la fabrication de machines de déminage humanitaire.

Présente en Bosnie-Herzégovine depuis 2009 avec une DIGGER D-3, la Fondation Digger a assisté aux crues qui ont dévasté une grande partie des Balkans, générant ainsi une nouvelle menace : certaines mines ont été déplacées en dehors des zones où elles avaient été localisées. Alarmée par cette situation, la Fondation Digger a mis sur pied, en mai dernier, une action urgente de collecte de fonds dans le but de fournir une machine de déminage télécommandée DIGGER D-250 et un équipement spécialement conçu pour les interventions dans les zones de glissement de terrain, soit un budget de CHF 778'260.-.

Après plusieurs mois de démarche, la Fondation Digger a réuni la quasi-totalité de la somme avec l’aide de nombreux bailleurs privés et institutionnels *.

C’est avec une grande joie et fierté que Frédéric Guerne a pu remettre symboliquement la télécommande, le mercredi 19 novembre, au vice-Ministre de la défense de Bosnie-Herzégovine, Monsieur Živko Marjanac. Sur le terrain, l’organisation humanitaire Norwegian People’s Aid (NPA), propriétaire de la machine, et le Bataillon de déminage de l’Armée bosnienne assureront la gestion du projet.

La DIGGER D-250 travaillera principalement dans le district de Brčko, la région la plus minée du pays. Si l’on se souvient que la Bosnie-Herzégovine est un des pays le plus pollués par les mines de la planète, cet outil capable de traiter plus de 4000 m² de terrain par jour ne sera pas de trop pour venir en aide à cette population, déjà si éprouvée.

* Caisse de Secours Mennonite (FR), Canton de Genève Service de la solidarité internationale, Chaîne du Bohneur, Délégation Genève Ville Solidaire, Doopsgezind WereldWerk (NL), Fondation Coromandel, Fondation Digger, Fondation DSR, Fondation Pro Victimis, Fondation Rodeo (Rotary Club), Hybrid SA, Mennonitisches Hilfswerk (DE), Regierungsrat des Kantons Basel-Stadt, Swiss Mennonite Mission (SMM)